Objectif, améliorer la qualité de l’air intérieur.

Vous souhaitez savoir l’essentiel sur les tâches et moisissures ? Ici, nous aborderons seulement le sujet du traitement de l’air, la spécialité d’ISOFILTER. En dix points, nous avons cherché à être le plus didactique, le plus facilement compréhensible tout en vous apportant des solutions pratiques.

1. Le terme moisissure est le mot générique, couramment utilisé pour désigner ces tâches noirâtres. En fait, ce sont des micro-organismes et champignons qui se développent dans des environnements favorables à leur développement : chaleur (2 à 40 ° C), humidité et faible aération. Il en existe des milliers et sont utiles pour l’élaboration de médicaments comme la pénicilline ou comestibles pour l’élaboration de fromage (camembert, roquefort), le pain. Mais, dans l’air, ces spores peuvent être allergènes et source d’irritations (asthme, conjonctivite, rhinite chronique…). Toutes les personnes atteintes par une infection pulmonaire ou aux défenses immunitaires diminuées doivent prendre très sérieusement ce problème d’humidité. Evitez la fibrose pulmonaire car mondialement, il n’y a aucune solution !
2. La moisissure repérée dans l’habitat peut être un signe de pollution de l’air intérieur. Elles se développent généralement dans des espaces humides et mal ventilés. Elles peuvent se développer partout, pas uniquement dans les salles de bains ou les toilettes.
3. Vous reconnaîtrez la présence de ces champignons autour des fenêtres, sur les murs, dans les plafonds. La couleur peut varier du verdâtre au noir. Parfois, l’écaillement de la peinture et le gonflement (ou décollement) de la tapisserie signifient peut être la présence de ces micro-organismes. Dans les meubles, une odeur caractéristique de terre ou de moisi est un autre indicateur.
4. Dans ces conditions, il n’est pas indispensable d’analyser l’air. Quoiqu’il est toujours utile de connaître le taux d’humidité dans son appartement ou sa maison. Nous ferons un lien prochainement sur ce type d’instrument ou hygromètre si vous en recherchez.

Quel est le taux d’humidité de l’air idéal ?

5. Le taux d’humidité acceptable doit se situer entre 30 et 60 %, voire 65 %. Pour les personnes fragiles, ce taux devra plutôt se situer entre 45 et 55 % selon le corps médical. Il faut éviter de trop assécher l’air avec le chauffage et donc déshydrater les muqueuses. Dans les salles d’eau, pour prévenir la condensation, le taux peut se situer dans la fourchette basse entre 30 et 40 %. Autre chiffre instructif, on inspire 0.67 % d’eau et on expire 6.2 % d’eau, soit environ 4 litres d’eau par personne et par jour.
6. Vous devez rechercher les causes de cette humidité excessive. Vérifiez dans les sous-sols, les infiltrations et remontées capillaires. Vérifiez l’état de la toiture (pensez au nettoyage de votre toit contre les mousses, source de micro-fissures de vos tuiles et ardoises), entretoit, scellement des joints et revêtement.
7. Une fois par an, inspectez l’intérieur de votre habitat pour repérer les signes d’infiltration d’eau et de moisissures. Bien entendu, faîtes votre entretien ménager de façon régulière avec des produits non irritants et sans odeurs.
8. Il existe quelques solutions économiques et de bon sens :
. Ouvrez les fenêtres cinq minutes suffisent pour ventiler.
. Réduisez les longues douches
. Mettez en fonctionnement l’extracteur de votre hotte de cuisine lors de la cuisson
. N’augmentez pas votre chauffage mais déshumidifiez l’air. Et videz le bac d’eau du deshumidificateur de temps en temps.
. Si vous avez une VMC ou un caisson de filtration, changer régulièrement les préfiltres https://www.isofilter.fr/categorie-produit/filtres-plisses/
. Nettoyez les surfaces touchées par du vinaigre blanc ou par un nettoyant détergent comme : https://idealsurface.fr/produits/nettoyant-multi-usages-toutes-surfaces/ . Et asséchez bien le support.
. Achetez un hygromètre.
9. Si le problème persiste, faîtes appel à un spécialiste pour analyser la qualité de l’air de votre maison. Nous avons une liste de professionnels sur simple demande.
10. Installez une centrale de traitement d’air. L’air sera régulièrement renouvelé et sera pour vous la garantie d’un air sain ainsi vous sentirez vraiment la différence de confort. Là aussi, nous avons des partenaires de la ventilation et climatisation dans toute la France.

Faîtes-nous savoir si cet article vous a été utile à notre courriel : contact@isofilter.fr. Si vous êtes à la recherche d’une solution à votre problématique, contactez-nous et envoyez-nous vos photographies pour bien comprendre votre situation. Prochainement, nous vous proposerons quelques instruments pour vous aider à suivre la qualité de votre air intérieur.

X

isofilter