Blog

Posted On mai 5, 2018 at 8:34 by / No Comments

Le ministère de l’écologie française a publié en 2016, un guide pratique pour une meilleure qualité de l’air dans les lieux accueillant des enfants (écoles – crèches) dont de nombreuses mesures rentrent en application en 2018.

En résumé :

d’une part, l’évaluation obligatoire des moyens d’aération de l’établissement tous les 7 ans ; et d’autre part, soit la mise en œuvre d’un programme

d’actions de prévention de la qualité de l’air intérieur, soit, en l’absence de mise en œuvre d’un programme d’actions de prévention, des campagnes de mesure de la qualité de l’air intérieur, tous les 7 ans, par des organismes accrédités.

Un kit d’auto-évaluation a été établie. Sur simple demande, après avoir rempli le formulaire contact d’Isofilter, demandez-nous une copie à contact@isofilter.fr. Il vous aidera à évaluer par vous-même les principes d’organisation et de diagnostic de la qualité de l’air intérieur.

Pour l’enseignement, l’animateur, le puériculteur :
  • Vérifier l’absence de photocopieurs, imprimantes, télécopieurs au sein de la pièce.
  • Ne pas utiliser d’appareil de chauffage à combustion
  • Stocker les produits utiles aux activités (peintures, colles…) dans un local de rangement spécifique, ventilé, et ne communiquant pas avec la pièce.
  • Privilégier l’utilisation de feutres/marqueurs peu émissifs pour tableaux (Eco-Label européen, NF Environnement).
  • Ne pas utiliser de bougies d’ambiance ni faire brûler de l’encens.
  • Limiter le recours à des épurateurs d’air, des bombes aérosols, des désodorisants.
  • Limiter le nombre de plantes et d’animaux.
  • Si un ou des animaux sont présents dans la pièce, veiller à ce qu’ils soient dans des cages, nettoyées régulièrement.
  • Ne pas stocker de nourriture dans la pièce ou alors dans des contenants fermés hermétiquement.

Aération et ventilation

  • Rendre les ouvrants et/ou entrées d’air, grilles accessibles (déplacer tout mobilier intérieur gênant leur ouverture ou les cachant) pour faciliter leur ouverture).
  • Prendre connaissance des résultats du rapport relatif à l’évaluation obligatoire des moyens d’aération.

1.Renouveler l’air des locaux (ouverture des portes, fenêtres) : lors d’activités potentiellement émissives (peintures, collages…) ;

2.pendant les pauses (intercours, déjeuner).

3.En cas d’implantation du site à proximité de sources de pollution extérieure (industrie, voie de circulation importante…) ou de pic de pollution, privilégier les ouvrants donnant sur l’intérieur des locaux ou les façades non exposées en dehors des heures de pointe du trafic routier.

Si un indicateur de confinement (capteur CO2) est disponible dans l’établissement, l’utiliser pour optimiser les pratiques d’aération déjà en place.

Observations à signifier à l’équipe de gestion de l’établissement
  • Apparitions de moisissures sur les surfaces.
  • Phénomènes de condensation récurrents sur les fenêtres/portes-fenêtres, surfaces froides.
  • Signes d’infiltration.
  • Inconfort thermique (température, humidité relative) significatif.
  • Défaut(s) entravant la manoeuvrabilité des ouvrants (fenêtres, portes-fenêtres, portes).
  • Bruit inhabituel du système mécanique de ventilation ou arrêt du système.
  • Encrassement des grilles, entrées d’air, bouches d’extraction.
  • Zones d’empoussièrement spécifiques.
  • Odeur(s) inhabituelle(s) ressentie(s).
Vous pouvez retrouver facilement ce questionnaire en ligne. Ce que vous apprécierez, ce sont les solutions pratiques à apporter et à mettre réellement en œuvre. Par exemple, dans les établissements que nous visitons, nous remarquons qu’il y a bien les grilles d’entrées d’air esthétiques mais sans filtre. Isofilter a étudié cette problématique. Nous avons recensé quelques dimensions de bouches d’entrées d’air dans le commerce.

Et nous avons fabriqué sur mesure

des filtres G3 adaptésAinsi, vous bloquez les grosses particules de poussières et évitez d’encrasser vos conduits et gaine de filtration.

isofilter