Norme ISO 16890

Explication de la norme de filtration ISO 16890

Cette norme remplace l’actuel norme européenne EN779-2012 et la norme américaine AHSRAE52-2. Enfin, une seule norme sera utilisée dans le monde entier pour une compréhension plus facile et une protection de la santé plus grande. Elle rentre en application courant 2018. Cette classification est maintenant déterminée avec des particules fines proches de la réalité, celle que l’on mesure pour apprécier la pollution de l’air.

Ce que vous devez retenir concerne l’efficacité granulométrique des particules supérieures ou égales à 50 % :

1 μ (micron) = 0,001 mm (= PM1)
2.5 μ = 0,0025 mm (= PM2.5)
10 μ = 0,01 mm (= PM10)

ISO Grossier : ePM10 <50% (sable, cheveux)
ISO ePM10 : ePM10 >50% (pollen, poussière de désert)
ISO ePM2.5 : ePM2.5 >50% (bactéries, champignons, spores de moisissures, pollen)
ISO ePM1 : ePM1 >50% (virus, nanoparticules, particules de gaz d’achappement)

Classe selon norme EN779

Classe selon norme EN779

Classe selon norme EN779Classe selon norme ISO 16890
ISO ePM1ISO ePM2.5ISO ePM10ISO Grossier
G3>80%
G4>90%
M5>50%
M6>50%>60%
F7>50%>65%>85%
F8>65%>80%>90%
F9>80%>90%>95%

NORME EN 779

Explication de la norme de filtration EN 779

Cette norme impose une efficacité de filtration moyenne pour chaque classe de filtration (G1, G2, G3, G4, M5, M6, F7, F8 et F9) ainsi qu’une efficacité de filtration minimum à partir de la classe de filtration F7.
Pour les qualités de filtration G2, G3 et G4 le test est effectué avec un aérosol pulvérisant des particules synthétiques grossières. La différence entre le poids des particules émises et le poids retenu par le filtre donne l’arrestance moyenne (Am) exprimé en % (rendement gravimétrique).
Pour les qualités de filtration comprise entre M5 et F9, le test est effectué avec un aérosol pulvérisant des particules d’environ 0.4 micron. L’efficacité moyenne (Am) du filtre est calculée selon la capacité qu’a le filtre à arrêter ces particules de 0.4 micron et est exprimé en % (efficacité opacimétrique).

Tableau de classification des filtres selon la norme EN779
Classification des filtres à air
GroupeClasseChute de pression
finale (test)
Pa
Arrestance
moyenne (Am)
de la poussière
synthétique
%
Efficacité
moyenne (Em) avec
les particules de 0,4 μm
%
Efficacité
minimale avec les
particules de 0,4 μm
Grosses
particules
G125050≤Am<65
G225065≤Am<65
G325080≤Am<65
G425090≤Am<65
Particules
moyennes
M545045040≤Em<60
M645045060≤Em<80
Particules finesF745045080≤Em<9035
F845045090≤Em<9555
F945045095≤Em70

Norme EN 1822

Explication de la norme de filtration EN 1822

Cette norme impose une efficacité de filtration minimale pour les filtres de très haute efficacité (THE). Le test est effectué avec un aérosol pulvérisant des particules d’environ 0.3 micron.

Les filtres E10, E11 et E12 sont des filtres à air particulaires efficaces.
Les filtres H13 et H14 sont des filtres à air particulaires haute efficacité.
Les filtres U15, U16 et U17 sont des filtres à air à pénétration ultra faible.
EPA10 à EPA 12 = Efficiency Particulate Air
HEPA13 à HEPA14 = Hight Efficiency Particulate Air
ULPA15 à ULPA17 = Ulpa Low Penetration Air
Voici le tableau de classification des filtres selon la norme EN 1822 :

 

Valeur intégraleValeur locale
 Classe filtresEfficacité d’épuration %Pénétration %Efficacité d’épuration %Pénétration %
E108515
E11955
E1299,50,5
H1399,950,0599,750,25
H1499,9950,00599,9750,025
U1599,99950,000599,99750,0025
U1699,999950,0000599,999750,00025
U1799,9999950,00000599,99990,0001

L’efficacité intégrale est la valeur moyenne de toutes les efficacités locale sur la surface du filtre.

Ces valeurs locale et intégrale sont calculées selon la capacité qu’a le filtre de retenir les particules de plus ou  moins 0.3 micron.

isofilter