Blog

Comment filtrer des boues liquides avec un bigbag filtrant

Posted On octobre 4, 2016 at 5:24 by / No Comments

La filtration de boues liquides est un procédé relativement long et coûteux, en particulier si l’on ne dispose pas du bon matériel. Fort heureusement, grâce aux nombreux progrès effectués dans le domaine, il est désormais plus simple d’entreprendre un tel processus.
Pour le cas précis de la filtration des boues liquides, le bigbag filtrant constitue une des solutions les plus appropriées, si ce n’est l’alternative idéale. Et pour cause, il se révèle économique en matière de filtration de boues physico-chimiques.
Généralement doté d’une toile ventilée, ce dispositif permet de séparer les produits épais, dont notamment la boue, de l’eau usée et tout ceci dans le plus grand respect de l’environnement. L’utilisation du bigbag filtrant simplifie donc l’opération d’incinération des boues et évite de grosses dépenses aux entreprises. Celui-ci peut servir dans plusieurs secteurs et au sein de diverses industries.
Pour avoir un meilleur aperçu du principe de filtration des boues liquides à l’aide d’un bigbag filtrant, découvrez ci-après les points à connaître sur le bigbag filtrant, les différents types de bigbag filtrants et tout ce qu’il faut savoir en ce qui concerne la filtration des boues liquides.

Bigbags filtrants placés en série sur support

Le bigbag filtrant en quelques mots

Le bigbag traditionnel se présente sous la forme d’un grand sac conçu en polypropylène et est essentiellement employé afin d’accueillir des produits solides, tels que du gravillon, du sable ou des gravats, et parfois des substances nocives à l’instar de l’amiante. Comme son nom l’indique, le bigbag filtrant est un dispositif servant principalement à la filtration et donc ce qui différencie le bigbag traditionnel d’un bigbag filtrant est que ce dernier est équipé d’une toile filtrante, d’un média ou d’une grille, ce qui offre la possibilité de séparer l’eau des polluants qu’elle contient.

Dans le cas des boues, la toile filtrante permet de les retenir. Les boues sont alors accumulées, ce qui évite ainsi de nombreuses opérations telles que le colmatage ou encore le curage. En effet, parce que les boues floculées renferment une assez grande quantité d’eau, les tâches à accomplir pour enlever l’eau se révèlent longues et parfois complexes. Pour les drainer plus aisément, il n’y a rien de mieux que l’usage du bigbag filtrant, qui en plus est très facile à manier. L’usage de ce matériel évite bien des manutentions. D’ailleurs, il n’existe à ce jour pas d’autres méthodes moins onéreuses pour amoindrir le cout de la destruction de boues. De plus, l’acquisition d’un bigbag filtrant et de son support est très vite amortie, étant donné que le coût des opérations est fortement diminué.

Les spécificités du bigbag filtrant

Comme nous avons donc pu le voir, le bigbag filtrant est destiné à filtrer les déchets ainsi que les boues. Il permet en outre de récupérer les eaux usées. Il filtre également les eaux de décapage, les eaux contenant des boues de peinture, des hydrocarbures mais aussi des effluents renfermant de la résine ou de la colle. Ce dispositif vous aidera alors à diminuer considérablement vos charges financières en récupération de boues. Et par la même occasion, vous pourrez récupérer les eaux usées tout en simplifiant le retraitement de celles-ci. Grâce à la récupération, l’épuration, le recyclage et la réutilisation de vos eaux usées, vos dépenses en consommations en eaux baisseront de manière significative.

Mais quel est donc cet équipement bénéfique qui facilite plusieurs opérations ? De quoi est-il composé ? Le bigbag filtrant est en fait pourvu d’un grand sac en propylène ayant une capacité de stockage de 1m³ (charge maximum de 1500 kilos). La toile est filtrante sur les 4 parois et le fond et est recouverte d’un anti-adhérent qui permet d’éviter que les boues se fixent sur la paroi.

Présentant une couture renforcée, il assure une résistance à toute épreuve et une excellente tenue quel que soit le poids qu’il supporte. Le bigbag inclut également une enveloppe interne additionnelle permettant de filtrer les eaux chargées d’huile, de colle, de peinture, d’hydrocarbure ou de toute autre substance en suspension. Cette enveloppe se décline sous plusieurs finesse de filtration, allant de 35µ à 400µ et de type de média (grille, toile, etc.). A titre informatif, le temps de filtration de 1000 litres d’eau peut aller de 10 à 30 minutes. Et la siccité obtenue est comprise entre 85 et 95 % suivant la durée de l’opération.

Simple d’usage, le bigbag filtrant vous épargnera bien des manutentions car il est muni de quatre sangles de levage, ce qui le rend facilement transportable avec un chariot élévateur par exemple. Le bigbag filtrant est par ailleurs équipé d’une pochette porte-documents, d’une corde de serrage et de lacets en guise de fermeture. Pour optimiser d’utilisation de ce matériel, celui-ci est fixé à un support qui peut être optionnellement muni d’une cuve de rétention. Il est à souligner que les dimensions du bigbag filtrant sont standard : 96 x 96 x 110 cm

Bref, le bigbag filtrant constitue l’alternative la moins coûteuse pour le traitement ainsi que la filtration de vos déchets.

Remplissage d’un bigbag avec une eau chargée d’hydrocarbures floculés

De l’eau claire ressort du bigbag contenant de l’eau chargée d’hydrocarbures

A qui s’adresse l’utilisation des bigbag filtrants ?

Le bigbag filtrant est employé dans diverses industries et par différents professionnels œuvrant pour le traitement des eaux. Il peut par exemple servir dans l’industrie agro-alimentaire afin de dessécher les légumes, les fruits mais également au sein d’industries manufacturières pour le traitement des eaux contenant de la colle ou des hydrocarbures.

Les entreprises de décapage ont aussi recours au bigbag filtrant, pour sécher les boues de lavages. Il en est de même pour les entreprises de nettoyage industriel, qui utilisent notamment le bigbag filtrant pour évacuer les huiles accumulées dans les eaux.

Le filtre bigbag est par ailleurs présent dans l’industrie du bâtiment et des travaux publics, et son usage est principalement destiné au traitement des eaux de forage remplies de boues et de substances minérales.

De même, les entreprises de nettoyage de toits amiantés ainsi que les industries de désamiantage se servent du bigbag filtrant.

Quels sont les différents types de bigbag filtrants que nous fabriquons ?

Afin d’offrir aux professionnels et aux multiples industries la possibilité de choisir un bigbag adapté à leurs activités et à la quantité de déchets qu’ils doivent filtrer, le bigbag filtrant se  décline en cinq modèles différents, qui se distinguent par leur qualité de filtration.

Ainsi, il existe un modèle de 35 à 45 microns avec média, un second de 44 à 44 microns avec toile, le troisième de 60 à 65 microns avec toile, le quatrième de 100 à 120 microns avec média et le dernier de 350 à 400 microns avec grille.

Donc, parce que les matières floculées n’ont pas les mêmes caractéristiques, leur mode de filtration n’est pas identique. D’où le fait que le bigbag filtrant soit doté d’une qualité de filtration distincte selon le modèle.

Dans tous les cas et ce, peu importe le type de déchets, de boues ou de matières à filtrer, le procédé de filtration avec un bigbag filtrant se révèle bénéfique, que ce soit sur le plan environnemental que financier.

Quels sont les types de boues liquides à filtrer ?

Traitement de boues de peinture floculées dans un bigbag

La boue se caractérise principalement par sa contenance et sa consistance. Elle est également définie par différents critères, que sont notamment sa concentration en matières polluantes, son pH, sa concentration en matière sèche (siccité) qui est de 6 à 10 % pour les boues liquides, de 10 à 20 % pour les boues pâteuses et plus de 20 % pour les boues solides.

Les types de boues suivant le traitement appliqué

Il existe plusieurs genres de boues en fonction des traitements opérés pour l’épuration de l’eau.

  • En premier lieu, nous avons les boues primaires, qui constituent des déchets récupérés par décantation des eaux usées. Elles sont hautement concentrées en substances minérales ainsi qu’en substances organiques.
  • Les boues physico-chimiques se rapprochent des boues primaires, mais lorsque l’eau usée est traitée, un réactif est adjoint afin d’amonceler les petits fragments et de favoriser la procédure de décantation.
  • Quant aux boues biologiques, qui sont également nommées boues secondaires, elles sont issues d’une épuration biologique des eaux. Ces boues ont de très faibles concentrations et sont organiques, étant donné qu’elles sont essentiellement composées d’organismes bactériens.
  • D’autre part, les boues mixtes sont formées d’un composé de boues biologiques et de boues primaires. Elles découlent souvent de stations de traitement complètes.
  • Enfin, on distingue les boues d’aération prolongée. Celles-ci présentent une très faible concentration et sont moins organiques.

Les types de boues industrielles

Les types de boues sont également catégorisés selon les industries effectuant des filtrations. Ainsi, on peut notamment citer :

  • les boues provenant de station d’épuration industrielle,
  • les boues de fond de bac et d’hydrocarbures qui résultent de l’écurage des cuves à fioul inemployées,
  • les boues de station d’épuration d’industrie agroalimentaire ou urbaine découlant du traitement biologique des effluents hors norme pour subir un épandage,
  • les boues de curage des débourbeurs, des séparateurs d’hydrocarbures et des dégraisseurs, implantés en prétraitement, avant d’être rejetées au sein des canaux d’eaux pluviales ou en environnement naturel,
  • les boues de curage et éléments de vidanges dont l’épandage est impossible, et qui découlent de l’entretien des conduits d’assainissement industriels ou urbains ou des infrastructures d’assainissement indépendantes,
  • Les boues résultant de l’usinage.

Selon les types de boues, un traitement physico-chimique peut s’avérer nécessaire. Il existe plusieurs qualités de floculants et de coagulants sur le marché.  Notre expérience et savoir-faire permet de vous assurer ceux qui fonctionnent. Pour plus de renseignements, contactez notre service technique au 02 97 25 84 67 ou par email à contact@isofilter.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X

isofilter